in

Qu’est-ce qu’une réunion COBRA ? Ce qu’elle représente et qui y participe

[ad_1]

  • &#13 ;
    Nous percevons une commission pour les produits achetés par le biais de certains liens dans cet article.&#13 ;
    &#13 ;
    &#13 ;

  • Vous en avez peut-être entendu parler dans les journaux, mais vous êtes-vous déjà demandé ce qu’est une réunion COBRA et pourquoi le gouvernement y participe ?

    Le mot COBRA apparaît souvent dans les situations d’urgence nationale. Et il semble que cette expression fasse à nouveau la une des journaux alors que le Premier ministre Boris Johnson assiste à une réunion COBRA suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

    Nous sommes nombreux à nous souvenir que les réunions COBRA ont été présidées au début de la pandémie de coronavirus. Le Royaume-Uni a dû faire face au virus et à sa propagation à travers le pays. Nous expliquons leur but et la signification de cet acronyme accrocheur.

    Qu’est-ce qu’une réunion COBRA ?

    Une réunion COBRA est convoquée par le Premier ministre britannique pour discuter et coordonner une réponse à une crise nationale, internationale ou régionale. Un comité d’urgence est formé et participe à la réunion. Les exemples précédents concernaient l’épidémie de coronavirus, les attaques terroristes et les graves inondations.

    Selon l’Institute for Government, les réunions COBRA peuvent être « ad hoc et le calendrier des réunions peut dépendre de la disponibilité ministérielle ».

    &#13 ;
    &#13 ;

    « La convoquer peut parfois être un moyen pour les premiers ministres d’indiquer qu’ils agissent et qu’ils maîtrisent la situation », ajoutent-ils.

    Le député Gavin Williamson quittant une réunion du COBRA

    L’ancien secrétaire à l’éducation Gavin Williamson quittant une réunion COBRA en mars 2020. (Crédit : Leon Neal/Getty Images)

    L’objectif d’une réunion COBRA est de :

    • Assurer une réponse coordonnée du gouvernement
    • Prendre des décisions clés à la suite d’une crise
    • Informer les ministres clés et le Premier ministre de l’évolution des crises.
    • Aider les services d’urgence, de sécurité ou militaires dans leur réponse (en fonction de la nature de la crise)

    Une action immédiate peut souvent avoir lieu après la tenue d’une réunion COBRA. Par exemple, en mars 2020, après une réunion du COBRA sur le coronavirus, Boris Johnson a annoncé que le Royaume-Uni allait être verrouillé et que les pubs, les restaurants et les écoles seraient fermés en raison du covid. De plus, on a demandé aux adultes de travailler à la maison.

    En ce qui concerne les questions internationales, une réunion du COBRA s’est tenue après les attentats du 11 septembre 2001. Le gouvernement de l’époque a décidé de fermer immédiatement l’espace aérien du Royaume-Uni pour prévenir une menace terroriste.

    Que signifie COBRA ?

    COBRA est un acronyme qui se traduit par « Cabinet Office Briefing Rooms », où se déroulent les réunions d’urgence. Les réunions se tiennent généralement dans la salle de briefing A, c’est pourquoi le A a été ajouté. COBRA est également plus facile à mémoriser et à prononcer que COBR.

    Les salles de briefing se trouvent dans le bâtiment principal du Cabinet Office, au 70 Whitehall. Il est situé juste derrière le numéro 10, où vit le Premier ministre.

    Qui assiste à une réunion du COBRA ?

    • Le Premier Ministre (qui préside les réunions)
    • Ministres de premier plan
    • Responsables de la sécurité
    • Fonctionnaires
    • Experts en la matière
    • Représentants de l’armée
    • Représentants des services d’urgence

    L’identité des participants à une réunion COBRA dépend largement de la raison pour laquelle la réunion d’urgence a été convoquée. Par exemple, pendant la pandémie, le médecin en chef Chris Whitty et le conseiller scientifique en chef Sir Patrick Vallance ont tous deux participé aux réunions.

    En général, le Premier ministre britannique est toujours présent, soutenu par les principaux responsables du cabinet. Cependant, en janvier et février 2020, Boris Johnson n’a pas assisté à cinq réunions COBRA sur le coronavirus.

    Michael Gove a déclaré à Andrew Marr, de la BBC, qu’à cette occasion, les réunions étaient « dirigées par le secrétaire d’État compétent dans le domaine concerné. » Par exemple, lorsque Boris Johnson a été testé positif au Covid en avril 2020, Dominic Raab a présidé la réunion de la COBRA.

    « La personne qui préside ces réunions rend compte au Premier ministre. Le Premier ministre est au courant de toutes ces décisions et prend certaines de ces décisions », a-t-il ajouté.

    Le public n’avait auparavant qu’une connaissance limitée de ce à quoi ressemble une salle de réunion COBRA. Cela se faisait au nom de la « sécurité nationale ». Mais en 2010, une loi sur la liberté d’information a permis d’en partager l’image.

    à l'intérieur d'une salle de réunion COBRA à Whitehall.

    Crédit : Freedom of Information

    Réunions précédentes du COBRA :

    La toute première réunion de la COBRA s’est tenue en 1972 en réponse à la grève des mineurs. Présidée par le Premier ministre de l’époque, Edward Heath, elle évalue l’action du gouvernement face à la crise industrielle.

    Les réunions COBRA plus récentes portent notamment sur l’attentat à la bombe de la Manchester Arena (mai 2017), l’attaque au couteau du London Bridge (juin 2017) et les empoisonnements au Novichok de Salisbury (mars 2018).

    La pandémie a également donné lieu à un certain nombre de réunions régulières du COBRA, le gouvernement ayant coordonné la réponse du Royaume-Uni à la propagation du virus. Plusieurs confinements imposés, une augmentation des vaccins de rappel et des restrictions de voyage comme la liste verte des voyages sont autant de facteurs qui sont apparus après consultation du gouvernement.

    Vidéo de la semaine :

    [ad_2]


    A Découvrir Aussi

    Meghan Markle a l’air « royale » dans un nouveau portrait qui laisse entrevoir un avenir puissant.

    Commencez votre journée du bon pied (pour moins cher) avec 67% de réduction sur TRIBE